Colloques et rencontres.

CNPLET/MEN Algérie/Laboratoire Paragraphe Paris VIIIAppel à propositions

Workshop international sur la dictionnairique des langues de moindre diffusion (le cas de Tamazight)  1-3 juin 2010 Tipaza, Algérie

Le CNPLET en collaboration avec le laboratoire PARAGRAPHE de l’Université PARIS 8, organise à Alger-Tipaza (Algérie) un workshop sur le thème “la dictionnairique de langues de moindre diffusion (le cas du Tamazight)”. Il est le prolongement des deux workshops qui ont eu lieu en 2008 sur «les TICE et les méthodes d’enseignement/apprentissage des langues» et fin mai 2009 sur «la normalisation, la numérisation et le e-learning» tenu à Tipaza (Algérie).  Aujourd’hui, l’un des moyens les plus sûrs, pour la conservation et le développement des langues de faible diffusion et de fonctionnalité sociale réduite, est la confection de bases lexicales, et de corpus d’expressions de tous ordres compatibles avec une utilisation informatisée. L’apprêtement de ces corpus à un traitement automatique est une tâche fondamentale, se situant à l’intersection des préoccupations de l’informaticien et du linguiste, dont on ne peut faire l’économie à l’ère de l’Internet et de l’informatique systématisés. C’est sur la base d’une analyse linguistique sérieuse que pourra se réaliser une extraction automatique réussie des données selon le besoin fixé.   Le traitement automatique des corpus suppose régler un ensemble de questions relatives à la fixation graphique et orthographique des unités de la langue, par conséquent, de la morphologie et de la syntaxe. Le travail sémantique débutera une fois ces questions réglées méthodiquement.   La langue tamazight, le kabyle en particulier, a été l’objet de recherches diverses depuis le 19ème.siècle. On en dispose aujourd’hui d’une connaissance linguistique structurale importante en dépit de sa relative vétusté. S’il est un parent pauvre dans ces études nombreuses portées sur cette langue c’est bien l’aspect dictionnairique et celui relatif à son évolution dans le temps.  A l’heure actuelle il n’existe aucun dictionnaire de kabyle moderne mis à jour et vérifié valable au-delà d’un seul parler, d’un seul village comme celui des Ait Menguelat (v. J.-M. DALLET) fut-il d’une très grande densité démographique. Toute entreprise de normalisation à quelque niveau que cela soit exige pourtant la fabrication d’un tel outil indispensable pour toute standardisation.  L’école, grand consommateur de dictionnaires et de grammaires scolaires, est concernée puisque cette langue y est enseignée sans qu’aucun outil dictionnairique ne soit mis à la disposition de l’élève berbérophone ou arabophone.  Il s’agit de réfléchir sur les méthodes et moyens pouvant aboutir à la mise en place et à disposition des chercheurs, des utilisateurs et des secteurs concernés d’une grande base de données lexicales et d’expressions numérisable susceptible d’être développée ultérieurement sous la forme de dictionnaires, électronique ou non, spécialisés par thèmes et par niveau.  L’obsession néologique et terminologique, qui confond besoins des élites et ceux de la masse, ne doit pas occulter les demandes les plus pressantes. Mieux, la description des données réelles d’une langue parlée, dans un espace et à un moment donnés de son histoire, est un fondement méthodologiquement inéluctable pour la création néologique elle-même.  Il s’agit de recueillir la langue telle qu’elle est utilisée par ses locuteurs, et de procéder à la fixation des morphogrammes, et leur orthographe compte tenu des aléas d’ordre syntagmatique (l’état d’annexion entre autres) et des graphies en concurrence dans la société algérienne; l’Unicode ayant résolu les écueils idéologiques liés aux graphies non latines.  Dans cette optique, le consortium commun ISO et TEI dictionary, du TMF et de la norme de description morphosyntaxique de toutes les langues (donc potentiellement du berbère: entreprise par l’ISO TC37 WG4 : « Description des caractéristiques de traits ») permet aux langues minoritaires de sauvegarder et se développer dans l’environnement informatique.  Il faut évaluer aussi l’utilité d’une base monolingue ou plurilingue, ainsi que la question de la classification des entrées sur la base de l’ordre alphabétique des racines ou de l’ordre alphabétique simple des mots avec ou sans le préfixe ayant valeur d’article désignant le genre.

Thématiques :

Les axes de cette problématique, sans être restrictifs, pourraient se décliner de la façon suivante :

1) Informatique et dictionnairique : quelles  solutions

2) Informatique et linguistique : les problèmes de description de corpus

3) Les dictionnairique électroniques

4) La dictionnairique berbère : histoire critique

5) La dictionnairique pour des langues analogues au tamzight

6) Les problèmes de la classification alphabétique des mots

7) Le problème de la classification des entrées par ordre alphabéthique des racines

8) La question de la néologie et des listes terminologiques

9) L’approche dictionnairique par les corpus

10) Les normes de fixation des morphogrammes et de l’orthographe à base latine et non latine

11) Les dictionnaires scolaires purilingues

12) Les dictionnaires monolingues

13) Normes et terminologies

Le Worthshop est organisé sous la forme de :

* Présentations scientifiques consacrées aux recherches sur les dictionnaires et les questions connexes à caractère linguistique, morphosyntaxique, lexicographique, et sémantique ((pour les langues de moindre diffusion (en particulier tamazight)); les traitements automatiques des corpus linguistiques, en particulier sur la conception et le développement des dictionnaires pour des langues de moindre diffusion etc. Ces présentations seront accompagnées par des articles qui, seront publiés dans les actes de la conférence après une évaluation par le comité de programme international et pluridisciplinaire. Ces présentations se dérouleront du 1 au 03 juin 2010.

* Une demi-journée destinée à favoriser des rencontres entre praticiens et chercheurs autour d’une conférence invitée, d’une table ronde et de présentations affichées qui donneront lieu à des discussions. Les présentations affichées seront publiées sur le site de la conférence.

* Une journée consacrée à des tutoriaux et des ateliers pour diffuser les connaissances issues des récentes recherches.

Les formes de communications

*Tutoriels

*Ateliers

* Démonstrations

* Papiers de recherche

Dates importantes :

Soumissions : articles de recherche (10 pages), posters (1 page), propositions de tutoriel et atelier (2 Pages) ) : envoyées avant le 20 mars à l’adresse mail suivante : XXX 20 mars 2010.

Notification aux auteurs : 30 mars 2010 Réception des articles définitifs : 20 avril 2009

Co-présidents

Abderrezak Dourari  (Directeur CNPLET, Algérie)

Imad Saleh (Directeur du laboratoire Paragraphe, Université Paris 8)

Comité Scientifique

Jean-Pierre Balpe

Stéphane  Chaudiron (Université Lille 3)

Gérard-Michel Cochard, (Université de Picardie) Rogerio Da Costa (Université PUCSP – Sâo Paulo-Brésil)

Henri Hudrisier (Université Paris 8 et MSH Paris Nord)

Youssef Monsef (Université Libanaise)

Maougal M. Lakhdar, Université d’Alger, Idri Taleb  Ibrahimi Khawla, Université d’Alger, laboratoire de didactique des langues

Mila Tahar, Université d’Alger, Conseil Supérieur de la Langue Arabe

Yahiatene Mohammed, Université de Tizi Ouzou, Dept. de traduction

Chemakh Saïd, Université de Tizi-Ouzou, Dept. de Tamazight

Imarazène Moussa, Université de Tizi-Ouzou, Dept. De Tamazight

Bala Sadek, Université de Bougie, Dept. de Tamazight

Laceb Mohand oulhhadj, Haut Commissariat à l’Amazighité, Everardo REYES (Tecnologico de Monterrey, Mexique)

Said Tazi (CNRS-LAAS, Toulouse)

Mohammed Hassoun (Enssib – Lyon)

Hubert Joly (Secrétaire général du conseil international de la langue française)  Gilles Bernard (Université Paris 8)

Dominique Dutoit (Société Mémodata) Mohammad Hajjar (Universite Libanaise) Jacques Decloy (Loria Nancy).

Responses

  1. azul , j’aimerais avoir des informations sur le déroulement de la rencontre organisée par le cnplet entre le 1 – 3 juin 2O10 sur la dictionnairique , qu’en est il sorti ? j’ai cherché à avoir qulques informations sur les journaux ( internet ) mais en vain , aucune information , la rencontre a t elle eu lieu au moins ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :